Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog des passions des fauvettes
  • : location de maisons de vacances : gîtes pour vos vacances en Bretagne (côtes d'armor) gîtes en région Midi-Pyrennées (Aveyron), et à Tours ( Touraine, Val de Loire). Sites touristiques, idées de balades, d'activités sportives. Et aussi des récits de voyages: en France (Périgord), à Jersey, au Maroc, aux Antilles, en Nouvelle-Zélande.
  • Contact

Rechercher

30 septembre 2005 5 30 /09 /septembre /2005 23:00

Notre maison de vacances dans  l'AVEYRON: après le coup de foudre, les mauvaises surprises!

 

   - La première surprise: lors de la signature du compromis de vente, le 26 décembre. C'était 2 jours après avoir visité la maison , après ce coup de foudre pour ces vieilles pierres dans leur immense écrin de verdure..RETOUR aux REALITES: on nous demande si nous désirons une expertise pour vérifier s'il y a ou non des termites! (depuis, l'expertise est obligatoire) Surprise... c'est un département où ces charmantes petites bêtes se plaisaient beaucoup, apprenait-on... au hasard, on répond que oui, on fera faire une expertise...

- AIE AIE AIE ! L'expertise  faite par un professionnel sérieux, choisi avec difficiulté, révèle qu'il y a bien des termites , non pas dans la maison, mais à l'autre bout du jardin, à environ 200 mètres...On cherche à tout connaître sur les termites, via des collègues, internet, des professionnels... pas simple de savoir quelle décision prendre ! Le coût du traitement, à durée de vie limitée, est très important, et les dégradations sont inévitables (trous dans les murs, les sols).

Cette situation nous fait réfléchir. C'est une cause d'annulation possible de notre achat ! Nous prenons le temps de la réflexion...mais nous n'annulons rien !

- Mais, pendant ce temps, le notaire chargé des formalités administratives et financières, nous fait un coup bas. Peu de temps avant la date limite de signature de l'acte définitif, il refuse le déblocage des fonds demandé par la banque! Panique à bord, bien sûr, c'est un week-end férié, difficile de contacter des professionnels pour obtenir des conseils... Une galère et course contre la montre commence, pour que ces fonds soient debloqués à temps... Ce "monsieur" a agi de sa propre autorité ("c'est moi qui fait la loi ici en Aveyron", m'a-t-il lancé pompeusement au téléphone, pour un notaire c'est fort de café!!!), et nous soupçonnons qu'il souhaitait casser la vente pour pouvoir remettre le bien en vente...pour une autre personne...ou pour lui-même ? (il fera à peu près le même coup plus tard pour une autre personne...)

donc, jusqu'à la signature, à Pâques 2002, rien n'était gagné, notre rêve n'était encore qu'un rêve...

- Nous avions convenu avec l'ancienne propriétaire de déménager les meubles avant la signature définitive, et j'avais retenu un camion de déménagement pour descendre des meubles de chez nous vers l'Aveyron. Mais  au dernier moment, les enfants de la propriétaire nous ont refusé le droit de rentrer dans la maison la veille de la signature... La raison invoquée était fallacieuse: ils n'admettaient pas que leur mère ait vendu toutes les terres liées à la mison, alors qu'ils auraient souhaité garder une parcelle pour eux... Leur souhait ayant été formulé tardivement, après la signature du compromis, nous avons refusé de renoncer à la petite parcelle qu'ils revendiquaient, un souhait incompatible avec la tranquillité  dont nous voulions bénéficier dans cette propriété. Changement de plan au dernier moment, annulation du déménagement...et une déception car nous avions bien apprécié la gentillesse de la propriétaire... 

- Dès la signature, nous rentrons dans la maison. Là, on commence à remarquer les  petits détails qui ne vont pas : un lambris bien mal posé, certainement par des ouvriers peu compétents, un nombre de prises électriques très limité, une vitre fêlée...

- un peu plus tard, surprise surprise !un GROS problème ... : la maison, décrite comme possédant une fosse septique, n'en a pas !!! difficile à accepter, mais il n'y aura pas d'autre solution que de commencer à réfléchir à l'installation d'une fosse avec épandage... dont le coût va être élevé du fait des gros travaux de terrassement à prévoir... Il faudra donc, pour limiter les frais, mettre la main à la pâte, ce qui sera fait l'année suivante. Merci à nos amis suisses qui, de passage,  se sont retrouvés à nous donner un gros coup de main !

La leçon à en tirer? Savoir à l'avance que les mauvaises surprises, quand on achète dans l'ancien, ça existe... ne pas se précipiter...et avoir de solides notions de droit...

Partager cet article

Repost0

commentaires